La peur de L’inconnu…

La peur de l’inconnu, c’est l’appréhension du connu défiguré par l’imagination. (Albert Brie)

Qu’est-ce donc la vie humaine sinon un collier de blessures que l’on passe autour du cou? (Philippe Claudel)

-Des blessures inguérissables, des cicatrices que l’on voudrait ne plus voir, ne plus endurer. Des absences inexpliquées, des mots retenus, des mots reçus plus coupant qu’une lame de rasoir. Des mots échangés qui sont écrits juste pour garder un semblant d’amour ou d’amitié, des mots sans chaleurs…

(Roberte Colonel)

Dans toutes les larmes s’attarde un espoir (Simone de Beauvoir)